Recours gracieux contre l'arrêté préfectoral

Actualités

Le 2 septembre 2014, Essonne Nature Environnement (ENE), la Fédération des associations de protection de l'environnement de la Haute vallée de l'Orge (FAVO), et l'association Vivre à Forges (environnement, patrimoine, urbanisme, cadre de vie à Forges-les-Bains) ont adressé au préfet de l'Essonne un recours gracieux contre l'arrêté déclarant d'utilité publique le projet de réalisation de l'ouvrage dit « barrage du Pivot ».


Elles rappellent qu'une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet d'Evry pour déterminer l'origine de la pollution aux PCB de la rivière Prédecelle. A ce jour, l'enquête n'a toujours pas révélé s'il s'agit d'une pollution accidentelle due à un vol de transformateur électrique ou d'un problème beaucoup plus grave : défaut de surveillance des installations par le passé ou négligences lors du démantèlement de la zone industrielle de Limours. Aucun contrôle de la qualité des eaux souterraines au droit du site n'a été effectué. Tant que la source de la pollution n'est pas clairement identifiée, on ne peut pas écarter l'hypothèse que des substances dangereuses non-confinées continuent à se déverser dans la rivière.


Dès lors, aucune intervention dans le lit de la rivière ne devrait être autorisée tant que les causes de la pollution aux PCB ne sont pas connues.